Des militants Force Ouvrière de la Loire

Grève générale interprofessionnelle : Oui ! Procession : non !

mercredi 9 septembre 2009 par Denis RIVIER

L’UD FO 75 soutient sans réserve la position de la CGT-FO qui reprend celles exprimées lors de la dernière CE Confédérale, et qui conduit à ne plus vouloir entrer dans la stratégie d’une manifestation de "processionnaire" tous les deux mois. Cette pseudo stratégie ne gène personne du côté patronal et gouvernemental et démontre le "deal" qui existe entre certains appareils syndicaux et le président de la République.

On ne peut "amuser" les travailleurs en leur laissant à penser qu’une "procession" tous les deux mois leur permettra d’obtenir satisfaction sur leurs revendications qui se développent partout et qu’elle permettra le blocage de tous les plans de licenciements. Le retour sur la période d’avant les vacances démontre bien la réalité de ce que FO affirme aujourd’hui.

La proposition qui sera vraisemblablement avancée par les "processionnaires" sera de participer à l’action de rentrée qui intervient comme une fête chaque année et qui est engagée par la Confédération Syndicale Internationale, cette fois-ci le 7 octobre.

Mais sur quoi ? Sur une grève interpro à engager contre :

  • la casse des services publics ?
  • la casse de la Sécu ?
  • la démolition du Code du travail ?
  • la remise en cause du régime de retraite par répartition et l’âge de départ en retraite ?
  • le travail du dimanche ?

Ou sur des mots d’ordre flous ?

OUI nous pensons à l’UD FO 75 que les travailleurs comprennent et ressentent chaque jour toutes les remises en cause qui interviennent, dernièrement encore à l’occasion de cette rentrée, et qui s’attaquent de plein fouet aux salariés, aux retraités et aux chômeurs :

  • dans le domaine de l’hospitalisation où il faudra dorénavant débourser au moins 20 € au lieu de 16€ actuellement.
  • dans le domaine de la vie courante avec l’utilisation de sa voiture ou de son chauffage avec la taxe carbone.
  • dans le domaine des retraites où la volonté du patronat et du gouvernement est de faire travailler les salariés encore plus longtemps.

Alors oui, la situation est dramatique, mais il ne faut pas pour autant laisser croire aux travailleurs que la solution c’est la "Manifestivite"

Nous avons fait plusieurs fois la proposition d’une grève interprofessionnelle pour bloquer le pays.

Nous avons fait plusieurs fois la proposition que les salariés, dans les assemblées générales, débattent et préparent cette grève interprofessionnelle et décident de la poursuite des actions.

C’est clair et les revendications le sont tout autant.

C’est la raison essentielle pour laquelle nous disons NON aux "processions" dont le seul lendemain en serait une nouvelle.

L’UD CGT-FO de Paris, le 8 septembre 2009


Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 781417

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Actualité  Suivre la vie du site Archives 2009   ?

Site réalisé avec SPIP 1.9.2d + ALTERNATIVES

Creative Commons License