Des militants Force Ouvrière de la Loire

L’Intersyndicale du 8 octobre

dimanche 10 octobre 2010 par Denis RIVIER

FO plus que jamais déterminée

L’organisation syndicale a réaffirmé sa volonté de « faire du 12 octobre une journée de grève et manifestations massives »

Une nouvelle réunion des huit organisations syndicales (FO, CFDT, CFTC, CGC, CGT, FSU Solidaires et UNSA) s’est déroulée cet après-midi. Outre un appel à réussir les « manifestations » et les « grèves » de mardi prochain, un « nouveau rendez-vous de manifestations » a été fixé le samedi 16 octobre.

« Alors que le gouvernement veut hâter plus que jamais l’examen de sa réforme au Sénat, ce communiqué ne mentionne pas clairement le retrait du projet de loi inacceptable et dangereux socialement », ce qui explique que FO ne l’ait pas signé. Pour autant son représentant, Pascal Pavageau, a réaffirmé la « grande détermination FO à obtenir ce retrait ». Il a expliqué qu’il fallait faire « du 12 octobre une journée de grève et de manifestations massives ».

Un peu plus tôt le CCN (qui réunit les responsables des départements et des fédérations d’industrie - le « parlement de FO ») dans sa résolution adoptée à l’unanimité, après deux jours de travaux dans les locaux de la confédération (7 et 8 octobre 2010), appelait « les salariés à la grève et aux manifestations le 12 octobre » et « à discuter dans leurs assemblées générales des conditions à mettre en œuvre pour obtenir le retrait du texte ». Favorable à l’action commune sur des objectifs partagés, le CCN de FO confirme que « contre le projet gouvernemental sur les retraites l’unité d’action est une force potentielle et un espoir pour les salariés ». Constatant le dépôt de préavis de grève illimitée, le CCN affirme son soutien « aux structures syndicales FO qui s’engagent dans la reconduction du mouvement », considérant « c’est la voie à suivre, dans l’unité d’action la plus large possible, pour obtenir satisfaction ».

Paris, le 8 octobre


Forum

  • L’Intersyndicale du 8 octobre
    10 octobre 2010, par Denis RIVIER

    Le communiqué de l’Intersyndicale doit appeler quelques commentaires :

    1. « Le 12 octobre s’annonce comme une journée de grèves et manifestations de très grande ampleur comme en témoignent les multiples appels unitaires dans les secteurs professionnels et les départements. »

    Il est fort probable que le nombre de grévistes pour la journée du 12 va décroître. Ces journées d’action ne sont nullement un tremplin pour la mobilisation, mais se présentent comme une course d’obstacle. La machine à démobiliser marche à fond. Depuis juin, c’est l’accumulation de manifs et grèves et cela pèse. Tout cela pour pouvoir justifier, « ce n’est pas de notre faute, c’est celle des travailleurs qui ne veulent pas. » Sans être prophète, je pense que l’on ne va pas tarder d’entendre ce genre de raisonnement à loisir. Déjà dans le Monde du 10 octobre on peut lire :

    « Quant à M. Grignard, il a jugé utile de faire la mise au point suivante : la CFDT ne croit pas à la grève générale. Elle pense que le 12 "ne sera pas une grande journée de grèves, beaucoup de salariés rechignant à perdre une journée de salaire". Et elle estime que si grèves il y a, celles-ci doivent être décidées par une majorité de salariés en veillant à ce que leurs formes d’action restent populaires. Les débats risquent d’être vifs lors du prochain rendez-vous, le 14 octobre  » . La machine à faire perdre est en marche...

    2.« C’est pourquoi les organisations syndicales CFDT, CFTC, CGT, FSU, Solidaires, UNSA vont mettre à profit les prochains jours pour élargir et amplifier la mobilisation de toutes et tous pour qu’elle soit déterminante. Elles appellent leurs organisations à prendre ensemble des initiatives dans les territoires, les entreprises et les administrations. La tenue d’assemblées générales et l’organisation de consultations unitaires des salariés sur leur lieu de travail pourront permettre de définir démocratiquement le rythme, les formes et les suites de l’action. »

    Cela s’appelle je me défausse par en bas. Quand un problème se pose dans un atelier, une usine, il apparaît comme normal que les salariés concernés prennent des dispositions et il apparaîtrait comme anormal qu’ils demandent l’autorisation à Thibault, Mailly ou leurs homologues de décider à leur place (et malgré cela, lors par exemple des grèves dans les transports publics, lors du vote de la loi sur les retraites des régimes spéciaux, c’est ce qu’ils ont fait). Quand un problème se pose au niveau national, les directions syndicales donnent toute latitude à la base pour faire ce qu’ils devraient faire.

    3.« Les organisations syndicales décident d’ores et déjà d’un nouveau rendez-vous de manifestations permettant la convergence des mobilisations interprofessionnelles et intergénérationnelles le samedi 16 octobre 2010.Elles se reverront le 14 octobre pour évaluer à nouveau la situation et envisager les suites. »

    C’est la course d’obstacle qui continue, le 16 et puis le 18, et pourquoi pas le 20. Tout sauf la grève générale.

    4. Grève générale ou grève reconductible. L’aversion des militants syndicaux à la base est telle qu’elle donne à la grève reconductible, contrôlée et dirigée par les grévistes, l’air d’une solution. C’est une autre impasse. Ce ne sont pas les grèves reconductibles qui briseront l’offensive gouvernementale, c’est la grève générale, tous ensemble et pas chacun dans son coin. Mais nous ne militons pas en dehors du temps et de l’espace. Je serai dans ce processus, tout en continuant d’expliquer qu’il est de la responsabilité des directions syndicales d’appeler à la grève générale, d’appeler à la manifestation nationale à Paris, tous ensemble, le même jour, au même moment, à l’Assemblée Nationale ou à l’Elysée surement pas entre Barbès et Pigalle...

Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 996869

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Actualité  Suivre la vie du site 2010, la lutte contre la réforme Sarkozy des retraites   ?

Site réalisé avec SPIP 1.9.2d + ALTERNATIVES

Creative Commons License