Des militants Force Ouvrière de la Loire

Dura en grève

vendredi 15 octobre 2010 par Denis RIVIER

La Talaudière, le 12 octobre 2010.

Motion de soutien aux salariés de DURA.

PDF - 44.3 ko

L’Union locale FO de La Talaudière réunie ce jour, le syndicat FO de la Métallurgie de la Loire, l’Union Départementale FO des syndicats de la Loire, apportent leurs soutiens aux salariés de DURA en grève depuis le lundi 11 octobre 2010 pour la défense de leur pouvoir d’achat, l’embauche des salariés intérimaires, la reconnaissance de la pénibilité du travail.

FORCE OUVRIERE juge indigne le référé qui vise 22 salariés de l’usine pour une soi-disant « entrave à la circulation des véhicules ».

Pour FORCE OUVRIERE, les salariés de l’entreprise DURA ne doivent pas payer la crise comme tous les salariés de notre pays.

La mobilisation contre le projet gouvernemental de remise en cause des retraites prouvent que la politique anti-sociale de Sarkozy ne passe pas et rassemble tous les salariés, les jeunes, les chômeurs et les retraités dans un grand mouvement unitaire de défense des acquis sociaux.

Nous sommes à la disposition des salariés pour apporter toute aide ou soutien :

Coordonnées : syndicat FO de la Métallurgie : 06 88 97 47 41

L’union Locale

Le syndicat FO Métallurgie

FORCE OUVRIÈRE Union Locale de La Talaudière et ses environs. 16 bis rue de la Chazotte, 42350 La Talaudière. Tél/fax : 04.77.53.07.88 / 04.77.43.02.90 Permanences tous les mardis de 17h30 à 19h ou sur rendez-vous
Jeudi 14 au matin : hier vers 14 heures, deux cents militants syndicaux étaient devant chez Dura. Des militants de la CGT, mais aussi de SUD et de FO dont une délégation de cheminots en grève ainsi que le secrétaire de l’UL FO de la Talaudière. L’après-midi, 22 salariés étaient convoqués au Tribunal pour "entrave". Dire la diligence de l’huissier, la convocation a été remise à certains le matin même. Les 22 salariés de Dura repassent au tribunal aujourd’hui même.
Vendredi 15 au matin Jeudi matin, pendant que les salariés étaient au Tribunal, la Direction de DURA, qui refuse toujours de discuter avec les grévistes, a fait embarquer par hélicoptère un stock de pièces pour le livrer directement à Metz chez son client. Dans l’après-midi, plusieurs navettes d’hélicoptères ont eu lieu.

Dans la presse

  • L’article du Progrès paru dans l’édition du 13 octobre 2010.
  • L’article du Progrès paru dans l’édition du 14 octobre 2010.
  • L’article du Progrès paru dans son édition du 15 octobre.

Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 966921

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Actualité  Suivre la vie du site Dans la Loire   ?

Site réalisé avec SPIP 1.9.2d + ALTERNATIVES

Creative Commons License