Des militants Force Ouvrière de la Loire

35 heures :Lettre aux dirigeants syndicaux

mercredi 13 août 2008 par Denis RIVIER

Vous pouvez maintenenant signer cette pétition en ligne... Et laisser des commentaires.

Lettre aux dirigeants syndicaux

10 heures de travail par jour, 48 heures par semaine, 405 heures supplémentaires par an sans avoir à en demander l’autorisation à l’Inspection du Travail, sans que les salariés puissent refuser, c’est la nouvelle règle. 235 jours de travail pour les salariés au forfait-jour, c’est 47 semaines de travail sans jours fériés. Parisot en rêvait, le gouvernement Sarkosy-Fillon l’a fait. Et tout ça, comme tous les mauvais coups, comme le CPE, comme le CNE…

Et pendant ce temps, vous, dirigeants syndicaux, vous participez aux consultations, tables rondes et autres concertations, comme si de rien n’était. Côté riposte, la CGT annonce une action offensive en octobre, pour FO, c’est une action en septembre. Votre message est clair : « Messieurs du gouvernement continuez ! ». Que vous le vouliez ou non, vous votez Sarkosy.

Écoutez ce qui se dit dans les ateliers, dans les usines, dans les bureaux :

Arrêtez de participez, de vous concertez avec ce gouvernement. Avec la loi de « démocratie sociale », on voit où cela amène et ce que cela apporte.
Arrêtez vos divisions, arrêtez la division !
Exigez le retrait de cette loi de « démocratie sociale » !
Appelez à une gigantesque manifestation, tous ensemble, en même temps, au même endroit, là où se votent les lois, à l’Assemblée Nationale.

Salariés, signez cet appel, faites le signer, faites nous parvenir vos pétitions signées, regroupez vous pour organiser des délégations aux bureaux des syndicats.

Vous pouvez signer la pétition en ligne. Remplissez les rubriques et appuyez sur le bouton [validez]. Vous pouvez aussi laisser des commentaires.
Le fichier en pdf :

PDF - 39 ko
35 heures : lettre aux dirigeants syndicaux

40 Signatures

Date Nom Message
1er décembre 2009
Juliette
25 novembre 2009
Yves
23 novembre 2009
Anis
23 novembre 2009
Mohamed
Cela me rvolte.
20 novembre 2009
eric
17 novembre 2009
Martine
17 novembre 2009
Julie
12 novembre 2009
Jeanne
10 novembre 2009
Juliette
9 novembre 2009
Alfred
9 novembre 2009
Antoine
Courage dans votre lute.
3 novembre 2009
Thomas
Courage dans votre lute.
30 octobre 2009
Aurelie
je parlerai de votre cause
22 septembre 2009
Monique
9 septembre 2009
Christophe

0 | 15 | 30

Forum

  • Convergence des luttes
    24 juillet 2008, par Paco
    • Convergence des luttes
      26 juillet 2008
      Bonsoir, N’est-ce pas tardif le 10 novembre,vous risquez d’être en retard avec le mouvement social ? Et,vous oubliez que tout ce qui se vote au parlement et au sénat,est à plus de 80% l’adaptation aux circulaires et trait&s de la C E, décidés, unanimement, par tous les gouvernements de droite ou gauche et d’union nationale qui la compose(27 pays).Avec cette dimension,je serai à vos côtés et me mobilise pour associer ceux que je côtoie et qui grognent contre les mauvais coups qui s"abattent sur le monde du travail. Bien cordialement, Gérard Nguyen
  • 35 heures :Lettre aux dirigeants syndicaux
    21 juillet 2008

    Le CNR propose une grève générale reconductible le 10 novembre 2008.

    - Une grève dont tout le monde s’apercevra !

    Par CNR ;-) le lundi 7 juillet 2008, 14:56 -

    En réponse à Kessler qui veut liquider le modèle social du Conseil National de la Résistance.

    En réponse à Sarkozy qui prétend que plus personne ne s’aperçoit qu’il y a des grèves.

    En réponse aux états-majors syndicaux divisés, dont certains seraient prêts à négocier le poids des chaînes si l’esclavage était rétabli.

    En réponse à ceux qui pensent que le ressort du mouvement social est définitivement cassé et que les travailleurs sont soumis, dans ce pays.

    En réponse à ceux qui réclament, sans succès, des consignes d’en haut, alors que c’est de la base que tout peut démarrer.

    En réponse à ceux qui ont besoin de la perspective d’une manifestation concrète de la grogne populaire... et d’une victoire sur le terrain social, ou du moins de la preuve d’une large mobilisation possible.

    En réponse à ceux qui se satisfont des oppositions que le gouvernement fait naître entre les citoyens (diviser pour mieux régner).

    Résistons ! Créons la mobilisation dont nous avons besoin...

    Obligeons nos états-majors syndicaux à nous suivre dans l’organisation d’une grande grève générale interprofessionnelle, éventuellement reconductible, et d’une manifestation populaire, le 10 novembre 2008, à Paris, contre la destruction de notre république sociale par Sarkozy et le gouvernement du MEDEF.

    Mobilisons chacun de nos délégués syndicaux. Faisons faire des mots d’ordre de grève dans tous les départements et toutes les branches locales, pour que les centrales nationales suivent la voie que nous montrons.

    Notre République est une République sociale, comme le dit la Constitution.

    Cela veut dire que le fait de vivre ensemble nous protège les uns les autres.

    Non à la destruction de ce modèle de société que nous avons hérité de la Résistance !

    De puissantes sections syndicales ont déjà signé la lettre de masse aux états-majors syndicaux et envoyé des motions vers leurs fédérations nationales pour réclamer une action tous et en même temps ... Les signataires de cette lettre pourraient se retrouver dès la rentrée sociale dans les bourses du travail de tout le pays pour discuter des suites à donner à cette proposition d’action le 10 novembre 2008.

    Il ne s’agit surtout pas, ici, de briser la direction des syndicats, entendons-nous bien, mais de se réapproprier l’outil.

    Xavier Marchand

    www.conseilnationaldelaresistance.fr

  • 35 heures :Lettre aux dirigeants syndicaux
    15 juillet 2008, par Jphilred

    Très bonne initiative. Mais j’ai du mal à comprendre pourquoi vous nous dirigez vers l’Assemblée Nationale -bleu CRS- alors même que chacun sait que tout les mauvais coup viennent de l’Elysée ?

    Si il existait une majorité PS et PCF à l’AN, alors oui, ils nous faudraient aller demander des comptes à nos députés et exiger d’eux, qu’ils refusent de voter des lois anti ouvriéres. Qu’ils rompent d’avec la bourgeoisie et son gouvernement et qu’ils forment eux, un gouvernement sous le contrôle de la majorité des députés PS et PCF (accessoirement LCR et LO). Mais allez en ce moment, mettre la pression sur des députés UMP qui ne sont pas nos élus, je ne comprend pas !

    Alors personnellement, dans et pour l’accentuation de la lutte des classes à venir, nourrie par la perception de plus en plus nette par les travailleurs de la trahison éhontée de leurs dirigeants syndicaux, par la dégradation économique et sociale de plus en plus rapide en France et dans le monde, il me semble que le mot d’ordre révolutionnaire est :

    REVOLUTION. TOUS A L’ELYSEE, CETTE SEULE MAISON EN FRANCE QUI NE CONNAIT PAS LA CRISE ET DEPENSE SANS COMPTER !

    A BAS SARKOZY ! A BAS LA V REPUBLIQUE !

    DEMISSION .

    Jphilred. Syndiqué CGT RATP

  • 35 heures :Lettre aux dirigeants syndicaux
    14 juillet 2008, par Alain

    Syndicaliste FO (Snudi-FO) de l’Education, j’en ai plus qu’assez des journées de grêves rituelles et sans suite. Pendant ce temps, l’Ecole est cassée, vidée de ses personnels, amenée vers les statuts privés, la carte scolaire démolie, les enseignants découragés par des petits chefs odieux encouragés, les salaires maintenus à des niveaux dérisoires, par pure vengeance contre un bastion de lutte contre la droite pourrie qui nous gouverne. Alors, tout à fait d’accord avec vous, j’en ai assez de ces directions qui boivent le cognac qui avec Darcos, qui avec Sarko et nous servent de l’eau en guise d’action et de mots d’ordre !

    Alain (SNUDI-FO 78)

  • 35 heures :Lettre aux dirigeants syndicaux
    11 juillet 2008, par Claude Monnier
    Ce n’est pas une manifestation de plus ,même générale et au même endroit qu’il faut mais un arret de travail généralisé jusqu’à la victoire , la chute de Sarkosy et la révocation des dirigeants nationaux syndicaux corrompu par le carriérisme par le patronat. Claude Monnier Retraité de 80 ans
    • 35 heures :Lettre aux dirigeants syndicaux
      14 juillet 2008, par Elie
      Réponse à Claude. La greve en masses généralisée serait une conséquence de la mobilisation formidable d’une Manifestation Centrale devant L’Assemblée nationale. Elle ne peut se décréter à qq uns sans mobilisation intense et donc consciente de la classe ouvrière. En outre, la lutte pour arriver à la Manif implique de briser le verrou des appareils.
  • 35 heures :Lettre aux dirigeants syndicaux
    11 juillet 2008, par TAILLIEU Jacques
    Militant de la CGT des communaux de Bruay-la-Buissière (62) je trouve votre initiative super. Nous avons envoyé le même genre de motion à nos chers dirigeants de la fonction publique. Il est temps que nous mettions nos quelques différences de côtés. Le mouvement de contestation qui gagne notre syndicat CGT a pris de l’ampleur. Nous souhaitons organiser une grande journée de riposte le 10 novembre par le blocage de frontières, avec la participation de tous les transporteurs, routiers, marins pêcheurs, aviation, DDE, Postiers,EDF GDF, les cheminots les camarades du privé comme du public (les autres suivront) Le succès d’une telle opération ne pouvant se faire que TOUS ENSEMBLE. iL FAUT ABSOLUEMENT INTERPELER NOS DIRECTIONS sinon, nous le ferons sans eux. Continuons à leur envoyer ce genre de texte. D’ailleurs je signe le votre et je rencontrerai nos camarades de FO pour leur donner vos coordonnées afin qu’ils s’y mettent également. Assez de bla bla, assez de défilés qui n’aboutissent à rien depuis trois ans. Nos militants se démobilisent. Ils faut réagir vite. Le blocage de la France et des frontières européennes est la seule façon de faire réagir les gens contre les systèmes ultra capitalistes qui nous mênent au néant. (le président c’est SARKO profitons en) Bon courage Jacques TAILLIEU Secrétaire général de la CGT des communaux de Bruay-la-Buissière (62)
Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 879488

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Actualité  Suivre la vie du site Archives 2008   ?

Site réalisé avec SPIP 1.9.2d + ALTERNATIVES

Creative Commons License